Ça paraît tellement évident : le bébé grandit, ses besoins changent et les aliments, tout comme les quantités, doivent être adaptés à ses besoins et ses capacités. Sauf que… quand on est parent, on peut être désarçonné par la fluctuation des prises alimentaires des bébés : un jour beaucoup, le lendemain pas grand-chose… et en fond d’écran, la crainte de ne pas nourrir son bébé comme il faut. Alors voici quelques repères de quantité, en fonction de l’âge et des types d’aliments.

tableau_aliments_fr
 

En pratique :

Ne tombons pas dans l’adultomorphisme : un bébé n’est pas un petit adulte en terme d’alimentation. Il ne trouve pas que son petit suisse nature n’est « pas assez glamour » ou que sa purée est « fadasse »…

Faisons confiance à sa capacité à se réguler : dans la grande majorité des cas, un enfant ne mange pas plus (et pas moins) que ses besoins. Même s’il est donné des quantités repère, destinées à rassurer les parents, le bébé ne mangera que ce dont il a besoin, sans se mettre en danger.

Les besoins fluctuent d’un jour à l’autre, c’est normal : parfois affamé, parfois réticent à manger. Le bébé se régule lui aussi sur plusieurs jours. Pas d’inquiétude tant que la courbe de poids reste dans sa ligne.