Lorsqu’on apprend, on trébuche, on casse, on laisse tomber, on salit… Ce sont les parents qui vont avoir besoin d’accompagner toutes ses étapes, sans jugement, sans gronder, même s’il est parfois difficile de ne pas s’énerver lorsque la purée de petit pois vient ajouter quelques motifs au sol de la cuisine nettoyé de frais… Il s’agit même de prendre vraiment sur soi pour réussir à complimenter l’enfant sur ce qu’il vient de réaliser, même si ce n’est pas exécuté de façon optimale ! L’idée, c’est que l’enfant ait envie de continuer à mener des expériences et de progresser.

 

Une autonomie partagée

Et puis il faut avoir envie de voir ce bébé grandir : chaque étape qui le mène vers l’autonomie l’emmène aussi vers l’indépendance. Parfois, certains parents ont du mal à vivre ce processus de séparation, et figent l’enfant dans des stades dans lesquels ils sont encore très dépendants d’eux. Mais si autonomie rime avec indépendance chez les enfants, c’est le cas aussi dans le couple parental : enfin, les repas vont pouvoir être pris ensemble, chacun pouvant se concentrer à nouveau sur son assiette, partager la discussion, prendre du plaisir à être ensemble… Le but d’un repas, en somme !

 

En pratique :

Ne rien attendre mais prendre ce que l’enfant peut donner, voilà sans doute une bonne manière d’accueillir positivement ses tentatives. Le bébé a des rythmes d’apprentissage et des capacités qui lui sont propres. Inutile de le comparer à un frère, une sœur ou un cousin : ils finiront tous par marcher, par manger des morceaux et par arrêter leur biberon. Pourquoi s’accrocher à l’idée qu’il faut que ce soit suivant un timing prédéfini ?

Le respect des goûts de l’enfant est indispensable. Même si celui-ci a le devoir de goûter, il n’en reste pas moins un mangeur avec des goûts qui lui sont propres et il ne peut pas tout aimer, comme vous, d’ailleurs, qui ne mangez pas forcément de tout.

Et puis valorisez, appréciez, félicitez ! C’est dans cette attitude positive du geste, des mots, que l’enfant va puiser son envie d’être à table et trouver du plaisir à aller vers la nouveauté.