La diversification alimentaire de bébé – 4ème étape : 13 à 24 mois

La diversification alimentaire de bébé – 4ème étape : 13 à 24 mois


Catégories : Conseils puériculture , Le repas de bébé

La diversification alimentaire de bébé – 4ème étape : 13 à 24 mois

La première année de vie de votre bébé aura été marquée par bien des découvertes ! Cette nouvelle étape, de 13 à 24 mois, réserve encore de nombreux changements. Bébé commence à se familiariser avec les premiers morceaux et à maîtriser la timbale, le verre et la cuillère. Il devient grand, commence à se nourrir seul et à diversifier toujours plus les aliments crus ou cuits que vous lui proposez. Une nouvelle autonomie qui ne doit pas vous faire oublier que votre enfant a toujours besoin de son biberon ou de sa tétée pour avancer dans la vie avec assurance. BÉABA® vous livre aujourd’hui ses meilleurs conseils pour réussir la quatrième et dernière étape de la diversification alimentaire, du 13ème au 24ème mois de la vie de bébé.

Familiarisation avec les formes et textures des aliments

Votre petit être ne demande qu’à apprendre et découvrir. Laissez-le toucher ce qui est dans son assiette : vous serez étonné de la finesse avec laquelle il va attraper les petits pois ou les cubes de betterave ! Cette étape mettra sûrement vos nerfs à rude épreuve tant il va en mettre partout ailleurs que dans son assiette… On respire et on relativise ! Et pour éviter des catastrophes, on équipe bébé d’un grand bavoir. De même lorsqu’il s’intéressera à la cuillère et qu’il essayera de la porter jusqu’à sa bouche. Qu’importe ! Toutes ces actions montrent à quel point il évolue et votre rôle est avant tout de l’accompagner et de le féliciter, jamais de le gronder. Parfois, il vaudra d’ailleurs mieux lui donner à manger vous-même sans le laisser faire plutôt que d’exploser devant lui lorsque la fatigue s’accumule. Patience, votre enfant mangera seul vers 2 ans et ce de manière plutôt habile !

Les premiers signes de caractère !

Malgré l’incroyable palette gustative qui lui est proposé, il peut arriver que bébé boude certains plats ou aliments. Lui qui parfois « aimait tout » entre dans la fameuse phase de « néophobie alimentaire », qui touche 75% des enfants et qui n’est absolument pas un caprice mais plutôt un mécanisme de défense. 

Armez-vous de patience et continuez à proposer encore et encore les aliments refusés. Posez des règles dès le départ : « Tu goûtes et, si tu n’aimes pas, je ne te forcerai pas. ». Expliquer les choses à bébé et manger avec lui permettra de le rassurer sur l’innocuité de ce qu’il ingère. N’oubliez pas qu’il ne se laissera pas mourir de faim et prendra toujours ce dont il a besoin pour assurer sa croissance.  Enfin, continuez à faire de la préparation du repas un réel moment de partage et d’apprentissage pour que votre enfant associe la nourriture à une expérience agréable. Nommez les aliments, les couleurs, les saveurs…C’est fou comme, en 24 mois, bébé aura appris de choses et fait de découvertes !

La composition d’un repas-type 

Vous pourrez vous sentir perdu dans ce flux d’informations. Que donner à manger à bébé, comment composer ses repas ? Dites-vous qu’il faut toujours respecter cette base : 1 féculent et/ou 1 légume + 1 portion de viande/poisson/oeuf + 1 produit laitier et +/- 1 fruit. Les portions sont à adapter en fonction du repas du midi, de la collation et du repas du soir. 

Petit exemple d’un menu type dans la journée d’un bébé de 12 à 24 mois : 

Petit-déjeuner

Lait de croissance ou lait de vache

+

Céréales fines ou pain ou biscotte

+

Beurre

Déjeuner

Légumes tendres et crus en entrée

+

20 à 40 grammes de viande/poisson/œuf

+

Légumes ou féculents

+

1 cuillère à café d’huile ou 1 noisette de beurre

Laitage ou fromage

+

Fruit cuit ou cru

Goûter

Produit laitier 

+

Biscuit ou pain

Dîner

Légumes

Féculents

+

Produit laitier (lait, fromage, petit-suisse)

+

Fruit cru ou cuit

En bref ! 

L’essentiel à retenir pour cette dernière étape de la diversification alimentaire est que bébé évolue chaque semaine un peu plus. Voyez tout ce qu’il a appris en quelques mois ! Bien qu’il en mette partout, c’est une richesse incroyable de le laisser découvrir chaque texture. Même s’il peut avoir une phase de réticence à certains aliments, dites-vous que rien ne dure et qu’il a simplement besoin d’avancer à son rythme. La diversification alimentaire doit s’adapter à chaque bébé, souvenez-vous toujours de ça ! 

Et pour vous accompagner dans cette merveilleuse aventure de la parentalité, découvrez l’appli BÉABA® & Moi. Véritable coach nutritionnel pour donner le meilleur à bébé, c’est aussi et surtout une communauté engagée pour partager des recettes et échanger sur la vie de vos enfants. 

Partager ce contenu