Comment bien débuter la diversification alimentaire

Comment bien débuter la diversification alimentaire


Catégories : Conseils puériculture , Le repas de bébé

Comment bien débuter la diversification alimentaire

Nos conseils pour réussir la diversification alimentaire avec son bébé

Les biberons ne sont pas éternels. Avec la diversification alimentaire, votre bébé entame son entrée dans un nouveau monde de couleurs, de saveurs et de texture. Au-delà des aspects gastronomiques et nutritionnels, c’est aussi un temps essentiel pour qu’il développe autonomie et curiosité.

A quel âge commencer la diversification alimentaire ?

Il n’y a pas de règle, même si la société française de pédiatrie recommande de ne pas commencer avant 4 mois. Il y a en effet avant cela un risque plus grand de développer des allergies alimentaires. Il est donc conseillé de débuter entre 4 et 6 mois, en fonction du développement de votre enfant : est-ce qu’il est curieux à table ? Est-ce qu’il vous regarde manger avec intérêt ? Est-ce qu’il tient assis ? Est-ce qu’il tient bien sa tête ? Est-ce que sa motricité fine lui permet de commencer à porter des objets tels que son biberon ou sa tétine à sa bouche ? Si sa tête tombe en avant pour aller à la nourriture, c’est par exemple un signe qu’il n’est pas encore tout à fait prêt… Quoi qu'il en soit, parlez-en à votre pédiatre qui vous donnera le feu vert pour commencer la diversification"

Petit à petit et par étape

On commence par un légume à la fois, et en petites quantités. D’abord pour que votre bébé découvre les saveurs des légumes dans toute leur simplicité. Les bébés ne connaissent pas la sensation de fadeur, inutile d’y ajouter ni sucre, ni sel ni épice même douce. Au-delà du goût, l’introduction légume par légume permet également de vous assurer que votre enfant n’est pas allergique à tel ou tel produit.

Ne pas insister mais ne pas abandonner !

Votre bébé fait la moue ? N’insistez pas et ne le forcez pas à finir son assiette. Ce qu’il n’aime pas un jour, il pourra tout à fait l’apprécier plus tard. Réessayez 1 semaine après, et vous découvrirez peut-être qu’il ne pourra pas s’arrêter de déguster sa purée de panais.

Un moment à partager

Certainement comme vous, manger va vite devenir un plaisir qui va au-delà du simple fait de découvrir et apprécier des goûts, des saveurs et des textures. Faites de ce moment un jeu, un moment convivial. Laissez votre enfant exposer tous ses sens, notamment le toucher en lui faisant découvrir la forme d’une patate, la texture d’un brocolis, la bonne odeur d’une tomate. Et surtout, partagez un peu de cette délicieuse purée que vous avez confectionnée avec lui, pour en faire ensemble, un temps d’échange et de plaisir. Ainsi, si vous n’êtes pas disponibles les midis, n'hésitez pas à privilégier ces instants le soir, quand vous vous retrouverez en famille.

Manger avec les doigts ou avec des couverts ?

La diversification alimentaire, ce n’est pas un seul enjeu d’alimentation. C’est aussi le moment où votre bébé va former petit à petit son indépendance. C’est l’un des premiers principes de la diversification alimentaire menée par l’enfant (DME), qui vise à responsabiliser l’enfant et le laisser se débrouiller et développer sa curiosité. La première étape, même si cela ne plaît pas forcément à tous les parents, consiste donc à le laisser manger avec ses doigts plutôt que de lui apporter la nourriture à la bouche avec une cuillère. Cela lui permettra de faire l’expérience d’un geste primordial, celui de porter de la nourriture à sa bouche. Pendant ce temps, utilisez un grand bavoir et une assiette à ventouse, afin que celui-ci ne débouche pas sur trop de nettoyage (et d'agacements…) de votre part.

Vers 10 mois, votre enfant devrait commencer à s'intéresser aux couverts et notamment à la cuillère, que vous préférerez en silicone, afin d’éviter un contact désagréable en bouche ou autre petits accidents. Maladroit dans les premiers temps, laissez-lui le temps de se l’approprier, de la porter à la bouche. Rien n’empêche, avec une seconde cuillère, de l’aider à manger entre ses différents essais, afin qu’il “enregistre” au mieux le mouvement et sa finalité. Ce geste va devenir petit à petit plus facile, et c’est tout naturellement qu’il sera, entre 18 mois et 2 ans, à même de se nourrir seul et (relativement) proprement.

La diversification alimentaire est l’une des étapes les plus importantes, pour laquelle il n’existe pas de règle immuable. Quelques petits conseils pour récapituler :

  • Demandez l’avis à un pédiatre, afin qu’il vous confirme que son développement postural est suffisamment avancé
  • Apprenez à respecter son rythme et soyez attentif à son développement (ce n’est pas un concours)
  • Faites-en un jeu, un temps de découverte heureux et partagé
  • Ce sont plutôt les parents qui sont en charge. Commencez à la maison, pas à la crèche !
  • Expliquez lui ce que vous faites
  • Laissez le faire avec ses doigts au début
  • Prenez votre repas en même temps que lui, sans autre enfant autour de la table et dans un environnement calme et apaisé
  • Ne le forcez pas à finir son assiette, il saura vous faire comprendre quand il en aura assez. Complétez avec un laitage ou du lait si nécessaire.

Partager ce contenu