9 mois pour se préparer à devenir parent

9 mois pour se préparer à devenir parent


Catégories : Conseils puériculture , L’éveil de bébé

9 mois pour se préparer à devenir parent

Nos conseils pour aider chacun à se préparer avant l'arrivée d'un bébé

Ça y est, c’est désormais une réalité : vous allez devenir parent. Les images de la première échographie en main, c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à vous. Vous découvrez des termes comme aménorrhée, listériose et même peut-être déjà turbulette et liniment. Parce qu’il n’est pas toujours évident de faire ses premiers pas sereinement dans ce nouveau monde, ces quelques conseils pourront vous aider à vous préparer pendant les 9 mois de la grossesse.

Des changements physiologiques à appréhender

Dans tout ça, il y a bien entendu un bébé qui est en train de se développer. Mais avant de penser à lui, il est essentiel de comprendre ce qu’il se passe chez la femme enceinte, au niveau corporel, au niveau hormonal et au niveau émotionnel. Les cours de préparation à l’accouchement seront une aide précieuse pour appréhender et accepter ces changements. Au-delà d’une préparation pour le jour J, les sage-femmes s’attachent aussi à parler de la grossesse et de la parentalité dans l’ensemble. Si vous êtes deux dans l’aventure de la parentalité, assister à ces cours en couple est indispensable. D’abord pour comprendre et voir venir ces changements physiques et émotionnels et aussi et surtout parce que le/la partenaire a un rôle essentiel de soutien à jouer auprès de la femme enceinte. Face à ces changements, restez bienveillant(e) et tolérant(e). Tous ces chamboulements sont tout à fait normaux, il vous faut juste les accepter.

Témoignage d’une sage-femme : pourquoi faire les cours à 2 ? Rester bienveillant et tolérant avec soi-même.

Se concentrer sur l'essentiel

Pendant les mois de grossesse, il est facile de se sentir submergé(e) et de vouloir tout comprendre, tout savoir, tout anticiper. Pourtant, durant cette période, le mieux à faire est de prendre un peu de recul pour se concentrer sur l’essentiel. L’essentiel, c’est évidemment propre à chacun. L’idée c’est surtout de ne pas s’encombrer l’esprit de choses secondaires voire inutiles. Votre entourage, par exemple, va vouloir vous donner tout un tas de conseils, pensant vous rendre service. Essayez de filtrer ! Écoutez d’une oreille ce que chacun a à vous dire mais faites confiance à votre intuition et vos convictions avant toute chose.


“Pour faire le tri dans la multitude d’infos qu’on a reçues, j’ai choisi de me concentrer sur la maman. J’étais convaincu que si tout allait bien pour elle, tout le reste irait naturellement bien. J’ai focalisé mon attention sur elle, et j’ai lâché prise sur le reste.”
Nicolas, papa depuis 10 mois

Petite astuce en plus : il existe plein d’applis qui vous permettront d’avoir l’esprit tranquille en trouvant des réponses en quelques secondes. Celles qui vous indiquent quels aliments éviter pendant la grossesse, celles qui proposent des calendriers types de rendez-vous médicaux, celles qui vous expliquent pas à pas le développement des bébés et des enfants, celles qui vous donnent des définitions… Faites votre choix !

Privilégiez une bonne communication

Ce conseil est valable dans toutes les circonstances et dans toutes les situations de la vie mais particulièrement pendant la grossesse. Une bonne communication est essentielle pendant cette période de chamboulements, et ce à différents niveaux.

Une bonne communication, c’est oser poser toutes les questions

Que ce soit à votre famille, à vos amis, aux professionnels de santé qui vous suivent, ou même en ligne sur des forums/groupes dédiés : posez vos questions ! Aucune question n’est idiote et il vaut mieux obtenir rapidement une réponse claire plutôt que d’accumuler des incompréhensions. Non, il n’est pas forcément évident pour tout le monde de situer le périnée ; oui, c’est légitime de se questionner sur le retour de couche et oui vous êtes en droit de ne pas comprendre les bienfaits de l’allaitement naturel.

Une bonne communication, c’est faire preuve de sincérité

Couple ou parent solo, il est important de pouvoir se confier durant ces quelques mois, en toute transparence et en toute honnêteté. Partagez vos envies, vos craintes, n’ayez pas peur de demander de l’aide, d’exprimer vos doutes. En couple, n’ayez pas peur des compliments qui donneront de l’assurance à votre partenaire. Qui ne se sentirait pas pousser des ailes avec un “Je trouve que tu gères, tu m’impressionne beaucoup” ?

“Le jour de l’accouchement, pendant le travail, le père de mes jumeaux m’a sans cesse rappelé mes qualités et mes forces. Il a continué à le faire pendant mon post-partum et ses compliments m’ont fait un bien fou. Ils m’ont permis de me détendre en me persuadant que j’allais être une super maman.”
Stéphanie, maman depuis 6 mois

Et surtout, profiter

Dernier conseil et non des moindres : si l’arrivée d’un bébé est un chamboulement, c’est avant tout une aventure incroyable à vivre. Alors arrêtez de vous tracasser et de lire des articles remplis de conseils génériques : allez faire du shopping pour votre futur enfant, choisissez de la déco, aménagez sa future chambre, choisissez sa tenue de naissance... bref, faites ce qui vous plaît.
Et au-delà de préparer l’arrivée du bébé, faites des choses pour vous-même : sortez, mangez ce qui vous fait plaisir, dormez pendant des heures, prenez du temps pour votre couple, lisez, faites vous masser…

“Ce qui nous a aidées à décompresser et à patienter avant l’arrivée de notre fils, c’est de voyager. Ma femme était en forme physiquement alors on s’est autorisées à faire des escapades. Ça nous a permis de sortir de notre bulle de la préparation et de nous retrouver pour profiter à deux, avant de reprendre nos escapades plus tard à trois.”
Maria, maman depuis 20 mois

Bref, à tous les futurs parents : pro-fi-tez !

Partager ce contenu